On va gagner du temps, de l'argent, en quantité et en qualité !!!
#1
Un crédo, une religion, un dogme, une idéologie

En ce moment dans l'informatique, la mode est à tout ce qui peut automatiser les systèmes, remplacer les êtres humains par des machines. Vous allez me dire que c'est assez normal dans un domaine d'activité dont l'objectif est précisément de remplacer une part toujours plus importante de l'activité humaine par l'activité des ordinateurs.

Mais ce qui est amusant, c'est que ceci ne fonctionne, là comme dans les autres domaines, non pas comme une pratique raisonnée fondée sur l'expérience, mais comme un diktat, un oukase de nos dirigeants : IL FAUT remplacer l'activité humaine par l'activité des machines parce que ce sera plus rapide, moins cher, plus fiable, etcétéra. L'activité humaine est ALEATOIRE, INSUFFISANTE, ONEREUSE, et la machine va apporter des solutions à tout cela.

C'est un crédo, une religion, un dogme, cela ne supporte pas la contradiction.

C'est une idéologie, car c'est pensé après coup pour légitimer une action qui a déjà été décidée préalablement, parce qu'elle sert les intérêts particuliers d'une petite minorité dirigeantes au lien de servir l'intérêt du plus grand nombre (et de respecter le bon sens). C'est pourquoi cela ne supporte pas la contradiction, c'est pourquoi autant d'efforts sont faits, dans les cursus de formation, dans la formation professionnelle, dans les séminaires d'entreprise, dans les médias spécialisés, voire dans les médias généralistes et jusque dans le discours politique pour essayer de convaincre que cela est juste et bon.

Et malheureusement pour ceux qui aiment bien que le réel soit noir ou blanc, dans quelques cas, c'est ce qui se passe, et cela permet aux tenants de cette religion de se prévaloir de "preuves" du bien-fondé de leur dogme.

Mais les quelques cas où ça marche ne doivent pas cacher l'essentiel :
  • les cas plus nombreux où cela ne marche pas,
  • et de toute façon, les effets pervers, voire franchement négatifs, à moyen et long terme, de cette automatisation sans cesse croissante.
Mais pour cela, il faudrait que nos dirigeants réfléchissent à long terme et en prenant en considération autre chose que leur intérêt propre : on ne peut demander cela à nos élites actuelles, qui sont précisément ce qu'elles sont parce qu'elles ont renoncé à imaginer l'avenir avec réalisme et à se préoccuper de ceux qui ne font pas partie de leur caste.


L'exemple de l'automatisation de l'installation des solutions informatiques sur les ordinateurs

Prenons l'exemple du déploiement des solutions informatiques développées par les équipes d'informaticiens dans les entreprises. Aujourd'hui se mettent en place des systèmes permettant de déployer les nouvelles solutions plus rapidement sur les ordinateurs,
[ en cours de rédaction ]


Aveugle et sourd (et peut-être aussi un peu con)

La machine dirigeante avance, aveugle et sourde aux effets de ses décisions, insensible à la réalité, incapable de faire le lien entre causes (ses décisions et actions) et effets (les coûts et délais réels de la mise en œuvre, la qualité réelle du résultat. Dans tous les cas, lorsque les effets se manifestent et contredisent le système managérial, ces effets sont tout simplement occultés (déni), déformés (), ou imputés à des causes supposées (manque de moyens, conjoncture économique et autres conditions défavorables...).

Cette mécanique folle a par avance réponse à tout, elle est capable de casser les entreprises sans se mettre le moins du monde en question, sans rendre le moins du tout compte de sa responsabilité directe dans les nouveaux problèmes qui apparaissent comme des champignons à l'automne.

La réalité n'a plus prise sur elle, elle peut continuer sa course folle en jurant que par son idéologie simpliste. Cela ne marche pas ? Tout est en place pour pouvoir faire retomber les responsabilités sur les exécutants de cette politique ou pouvoir se dédouaner sur le contexte socio-économique, la logique soit-disant inévitable de cette économie décidée par une minorité ou les conditions économiques peu favorables.


Rideau !
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)