Salim Laïbi, LLP = Le Libre Penseur
#1
Sur internet, un personnage s'est fait connaître ces dernières années par ses vidéos : Salim Laïbi, auto-baptisé "Le Libre Penseur". Il est maintenant l'auteur d'un ouvrage, "La faillite du monde moderne - Aux premières loges d'un chaos planifié" (Editions Fiat Lux, 2013) et en prépare un prochain plus spécifiquement centré sur l'influence du sabatéisme dans le monde.


Salim Laïbi, auto-proclamé "Le Libre Penseur"

J'en parle pour 2 raisons :
  1. d'abord pour préciser que ce site et nous n'avons aucun rapport avec lui, qu'il n'a aucun rapport avec nous et ce site ; nous partageons bien des préoccupations politiques, économiques, sociales, nous pouvons tomber d'accord sur plus d'un sujet ; mais lorsqu'Hitler dans Mein Kampf défend l'idée d'une médecine pour tous, je suis plutôt d'accord, lorsque Mao dans son Livre Rouge propose de rééduquer les intellectuels par le travail manuel, l'idée m'amuse presque (si elle n'avait pas pour conséquence l'éradication de toute culture antérieure et de toute pensée critique), comme quoi un accord sur une idée ne signifie par un accord sur l'essentiel ;
  2. enfin, parce que je trouve curieuse et assez "limite" la conception que Salim Laibi a de la libre pensée, ce qui me permettra de mieux exprimer ce que j'en pense moi-même et l'esprit de ce site.

Faire sérieux à tout prix

Pour donner du poids à son discours, LLP utilise tous les trucs possibles, y compris les moins légitimes :
  • le fait de rajouter "Dr" devant son nom : il est chirurgien-dentiste, c'est bien, mais cela ne constitue pas un véritable doctorat, et surtout un doctorat en médecine n'est d'aucun secours lorsqu'il s'agit de parler de politique, d'économie, d'histoire, de culture ;
  • il ponctue son discours des mots "logique", "mathématique", "scientifique" précisément aux endroits où son argumentation fait défaut et où il n'y a plus rien de logique, de mathématique et de scientifique, mais juste de la croyance, de la foi irrationnelle (car la foi rationnelle, c'est possible) ;
  • il insiste sur le grand nombre de livres qu'il a lus, le nombre de page de son livre, comme si le nombre était important : si c'était le cas, bien des imbéciles seraient des génies ; s'il est évident qu'un minimum d'expérience du monde est nécessaire pour comprendre, il est tout aussi évident que LLP confond quantité et qualité, référence et intelligence.

Les autres, ces imbéciles !

Dans chacune de ses vidéos, LLP détient la vérité, et les autres, selon ses propres termes, sont soumis, endormis, obtus, aveugles, idiots, imbéciles, crétins, égoïstes, cupides, salauds, ordures, diaboliques... Rares sont les documents où il échappe à la mise en accusation de tout un chacun ; je comprends qu'il soit atterré par la passivité et la docilité de certains, révolté par la cupidité d'autres, mais un peu de compréhension au lieu de la suffisance et de l'auto-satisfaction ne peut pas faire de mal, surtout s'il s'agit de trouver et de proposer des solutions.


C'est le diable !

LLP est clairement contre la franc-maçonnerie, et je ne peux l'en blâmer. Derrière la franc-maçonnerie, il stigmatise ce qu'il entrevoit comme une association secrète, presque une secte, les sabatéistes, basée sur une ancienne conception judaïque messianiste dévoyée. Et surtout, derrière le sabatéisme se trouve... le malin, le diable, lucifer. Nous y sommes : dans une vision conspirationniste où une force unique, le diable, agit dans le monde, par certaines organisations comme la franc-maçonnerie et particulièrement par cette organisation secrète sabatéiste. Un peu comme les marxistes voient la dialectique de la lutte des classes partout, un peu comme les freudiens voient l'influence de la sexualité partout, LLP, et il n'est pas le seul, voit des francs-maçons et des sabatéistes partout, et au nom de cette vision monomaniaque, se contente de rapprochements douteux et de source approximative en guise d'arguments. Cela lui permet de tisser des liens avec tous les conspirationnistes de la terre, et en particulière avec certains chrétiens qui aujourd'hui défendent des visions paranoïaques du monde très proches de celle de LLP.


Sans religion, point de salut !

Nous l'avons compris, LLP est profondément croyant, monothéiste, musulman. Il est tout aussi clairement défavorable à l'athéisme, qu'il considère comme une dégénérescence, une perversion. L'athéisme est d'ailleurs mis du même côté que les francs-maçons et les sabatéistes, du côté de la finance, des forces mammoniques qui dirigent le monde. Pour lui, la solution est dans le retour aux traditions, et bien sûr, dans ces traditions, celles qui ont "fait leur preuves" pendant des milliers d'année : il évoque le christianisme et l'islam, parle parfois du bouddhisme. Mais dit en même temps qu'il ne peut y avoir qu'un seul système, qu'une vérité : comment propose-t-il de concilier les diverses religions entre elles, entre les 3 monothéismes et leurs divers courants, les polythéisme toujours présents (hindouisme, sikhisme, shintoïsme...), et des religions non théistes comme le bouddhisme ? Là c'est bien moins "limpide", ce n'est pas d'une "clarté aveuglante", pour reprendre deux de ses expressions favorites.


Laissons-lui le monde, et qu'aurons-nous ?

Voici quelques unes de ces paroles, extraites de ses vidéos diffusées sur internet.

Salim Laibi : Roubaix 2013 - Conférence de présentation du livre ''La faillite du monde moderne'' :"Il faut sortir de ce paradigme, puisque c'est le paradigme qui ... est mortel. Il faut en sortir, mais après, qui va prendre les rennes de ce paradigme ? Il n'y en aura pas 3 ou 4, on ne peut avoir qu'un seul système. C'est aux hommes après d'imposer leur système... C'est homme de dire "C'est ce qu'il y a de mieux", moi je le dis clairement, c'est la tradition, c'est évident, c'est d'une clarté aveuglante, c'est ... le soleil au milieu du ciel du zénith en plein mois d'août, c'est aveuglant, c'est la tradition. Point final... Il n'y a qu'un seul paradigme correct qui a fait ses preuves, pourquoi, et bien tout simplement parce que il a duré des millénaires. Et je ne parle pas de l'Islam, parce que l'Islam il y a quatorze siècles. Il y a le christianisme, il y a toutes les traditions divines, donc tout ce qui est spirituel, lié à Dieu avec un message divin qui a été envoyé à l'humanité.

Ils ont infiltré, ils continueront à infiltrer. Il faut comprendre une chose, c'est que la ruse luciférienne, c'est toujours de corrompre l'existant, c'est pas de créer quelque chose. Parce que si le type arrive, par exemple le grossier Anton-Szandor LaVey, avec la bible satanique, il y a personne qui le suit. Par contre s'il prend une Eglise [...] l'Islam, le Bouddhisme, n'importe, et qu'il le dénature de l'intérieur, là il transporte avec lui tous les fidèles. Tous les fidèles. Et ça c'est hyper vicieux. Ca c'est démoniaque... Vous n'avez pas de secret pour lui, il connaît vos faiblesses, vos forces, il connaît tout absolument tout, il fait de nous ce qu'il veut, sauf si nous cherchons protection auprès de son créateur. Voilà. C'est la seule façon de le battre... Il vous faut une force qui vient d'au-dessus de lui. C'est comme ça. Et en plus c'est logique, c'est mathématique."

Salim Laibi : La Mecque infiltrés par les satanistes, 2013 :Les choses sont limpides sont claires comme de l'eau de roche pour ceux qui savent voir, qui veulent voir la vérité, l'unique vérité. Il n'y en a pas 5, des vérités, il n'y en a même pas 2. Il n'y en a qu'une seule. Tout le reste n'est que mensonge... On nous a bassiné avec le massacre des Bouddhas de Bamyan en Afghanistan par les talibans, ou par les destruction des mausolées de marabouts au Mali par exemple, par contre là ça ne choque personne qu'on détruise la maison du prophète de l'islam et de la civilisation islamique.

Lorsque Jean-Marie Le Pen évoque ce "détail de l'histoire" qu'est l'existence des chambres à gaz, tous les bien-pensants trouvent courageux de s'indigner et de monter au créneau, mais lorsque Salim Laibi dit qu'on "nous a bassiné avec le massacre de Bouddhas de Bamyan en Afghanistan par les talibans", il faudrait trouver cela normal.

Nous sommes ici dans l'angle mort où la pensée de Salim Laibi est tout sauf libre, le trou noir dans lequel elle tombe dans jamais ressortir pour apporter une quelconque lumière, dans ce qui n'est pas questionnable, dans ce qui n'est pas pensable. Nous touchons aux religions, aux monothéismes, à l'Islam. Il lui est impossible de questionner le cœur des religions, et pour cause : les 2 religions qu'il cite le plus et qui sont sa solution aux problème de l'humanité, n'ont eu de cesse de déclencher ou de cautionner des guerres de conquête, de pouvoir ; l'islam ne semble plus exister aujourd'hui que sous sa forme intégriste et sous une forme dite "modérée" largement d'accord avec l'intégrisme, pour conquérir le reste du monde et le convertir. Pire, pour détruire toute trace des cultures d'avant l'Hégire afin d"accréditer l'idée pour les générations futures que l'islam est seul porteur de civilisation, qu'il est derrière chaque progrès de l'être humain : les œuvres pré-islamiques sont détruites dans le monde musulman, du Sénégal à l'Indonésie, en passant par le Mali, l'Egypte, l'Afghanistan, la Malaisie.

La solution qu'il nous propose est désespérante : s'appuyer sur Dieu lutter contre le Diable. J'ai le sentiment que dans l'histoire de l'humanité, on a déjà servi ce repas, et que la digestion ne s'est pas bien passée. Tant que nous n'aurons pas compris qu'il n'y a ni dieu ni diable, que tout est dans notre esprit et dans notre cœur, que nos décisions nous appartiennent, les pires comme les meilleures, nous ne progresserons pas. Tant que nous ne serons pas prêt à admettre que nos ennemis sont des êtres humains qui ne sont qu'humains mais humains malgré tout, nous ne progresserons pas. Tant que nous ne reconnaîtrons pas que ceux qui dirigent le monde ne sont pas des ennemis inhumains, mais des êtres humains simplement égoïstes et aveugles, nous ne trouverons d'autres solutions que la lutte armée, l'affrontement, la violence face à un ennemi bien plus puissant. Nos ennemis sont leur propres ennemis : dans l'immédiat certes ils en profitent un peu ; ils suscitent la jalousie de ceux qui ont les mêmes aspirations qu'eux mais pas la même fortune ; ils provoquent surtout la misère de la plupart des peuples de la terre. Mais à terme, ils sont totalement perdants, même s'ils tentent des dernières années de leur système pour se mettre à l'abri de la catastrophe prévue. Il semble bien plus raisonnable d’œuvrer à cette prise de conscience et à ce progrès humain qu'au combat perdu d'avance contre un ennemi bien plus fort, à moins que nous ne soyons prêts à utiliser les pires moyens pour lutter contre lui et à instaurer la terreur.

En attendant, les religieux de tout poil aujourd'hui profitent de la faiblesse des états pour reprendre le pouvoir, dans les institutions, dans les médias, ils ?uvrent pour la restauration des états religieux, et à ce jeu, l'intégrisme musulman sortira grand vainqueur. C'est sûr, le monde sera en bon ordre. Mais cet ordre-là m'effraie bien plus que l'actuel chaos qui laisse encore croire que tout est possible, et laisse le droit de vivre à un mécréant comme moi. Wink2

Certains sont ouverts au dialogue et partisans de la démocratie tant qu'ils n'ont pas le pouvoir. Dès qu'ils le détiennent et que les problèmes apparaissent, les différences, puis les divergences, enfin les conflits, leur vraie nature se révèle alors et s'épanouit. Pourquoi est-ce si difficile de penser librement ? Pourquoi ceux qui se réclament de la libre pensée sont-ils presque immanquablement des dictateurs déguisés ?


Salim Laïbi, critiqué pour ses propos dédiabolisant Jean-Marie Le Pen"

Nous sommes beaucoup à être choqués par les mêmes réalités : mais se tromper d'ennemi, c'est se tromper de combat et donc se tromper de solution. La France et l'Europe ont connu l'Inquisition : c'était un cauchemar, alors faisons preuve d'un peu d'intelligence et d'imagination !
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)